jeudi 9 mars 2017

Doit-on dire des scénarii ou des scénarios ?


On entend et on lit parfois « des scénarii » ou « des scenarii », ce qui correspond à la forme du pluriel en italien du mot scenario emprunté en français sous la forme scénario.
En voici un exemple : « Les médias, les opinions publiques peut-être, attendent des réponses urgentes […]. Comment faire sans la France ? Quel scénario, ou quel panaché de scénarii, le nouvel occupant de l'Elysée choisira-t-il ? » (Le Monde, 9 mars 2017).
Cette forme du pluriel est-elle acceptable en français ?
Répondre à cette question, c'est aborder le problème de l'adaptation morphologique en nombre (singulier et pluriel) des emprunts à des langues étrangères.
La réponse est simple et pleine de bon sens : les emprunts à des langues étrangères prennent la marque normale du pluriel français.
Réfléchissons un instant. Si ce n'était pas le cas, on devrait jongler avec la morphologie du nombre de chaque langue étrangère. On devrait dire, pour des mots latins, des *campi (des campus !), des *consensi (des consensus !), pour des mots italiens, des *concerti (des concertos !), des *pizze (des pizzas !), pour des mots allemands, des * diktate (des diktats !), des *ersätze (des ersatzs !) (Faudrait-il aussi conserver la majuscule à l'initiale des mots allemands ?), pour les mots russes, des *goulagui (des goulags !, en russe ГУЛАГ'и), des *moujiki (des moujiks !, en russe мужики), des *pogromy (des pogroms !, en russe погpoмы)… On voit bien que c'est impossible, impraticable et inutile…
Remarquons en passant que la force d'assimilation du français fait parfois fi de la logique de la langue d'origine. Ainsi on dit un blini, alors qu'en russe, cette forme (блины) désigne un pluriel, si bien que lorsqu'on dit des blinis, le mot porte deux fois la marque du pluriel, le i (ы) du russe et le s du français… Si l'on suivait la logique de un scénario, des scenarii, on devrait dire un bline, des bliny
Il y a le cas du mot lied d'origine allemande. En français, le pluriel allemand lieder domine largement le pluriel français lieds (alors que la forme française scénarios domine largement la forme italienne scenarii). On trouve même la forme des lieders, ce qui rappelle la forme « des blinis ». Peu de mélomanes s'abaisseraient à dire des lieds. Mais, tout comme dans le cas de scénarii, cela ne va pas sans une bonne dose de snobisme…
En conclusion ne disons pas : des scénarii; disons : des scénarios.

Mots-clés : langue française; emprunt; pluriel des noms étrangers; scénario, scénarios, scénarii; lied; lieds; lieder; lieders; blini; blinis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire