dimanche 27 juillet 2014

Faut-il dire "nightlife" ou "vie nocturne" ou "nuit" tout court ?

On constate que nightlife représente, au Canada, 80 % des occurrences sur Internet (langue : français; pays : Canada) et "vie nocturne", 20 %. Pour les sites situés en France, nightlife représente 53 %, "vie nocturne", 47 %.
 
Si on regarde du côté de la presse francophone, au Canada, nightlife représente 34 % des occurrences, "vie nocturne", 66 %; en Europe francophone, nightlife, 1,5 % et "vie nocturne", 98,5 %.
 
En Europe francophone, le terme nightlife se retrouve surtout dans les noms propres désignant, par exemple, un événement. Exemple : "Paris Nightlife".
 
Un autre équivalent très fréquent de nightlife, en fait plus fréquent que "vie nocturne", est "nuit" tout simplement. Ainsi on parlera de la "nuit parisienne".
 
Curieusement, au Québec, le terme nightlife est masculin, alors qu'on attend tout naturellement le féminin selon la règle (non absolue), qui veut que le genre des mots anglais s'aligne sur celui de l'équivalent français attendu. Exemple : la nightlife parce qu'on pense à "vie nocturne", une success story, parce qu'on pense à "histoire d'une réussite", etc.
 
Au Québec, success story est généralement masculin parce qu'on y a tendance à mettre au masculin les mots anglais terminés par une voyelle. Exemple : un aréna, un party. Les mots anglais terminés par une consonne y sont généralement féminins. Exemple : une sandwich, une toast, etc.
 


Enfin, dans la presse francophone européenne, on associe plus souvent le mot nightlife au monde anglo-saxon et "vie nocturne" ou "nuit" tout court au monde francophone. Ainsi on n'y trouve pas d'exemples du syntagme "nightlife parisienne", mais des exemples de "nightlife londonienne", alors qu'on trouve beaucoup d'exemples du syntagme "vie nocturne parisienne" et, plus encore, "nuit parisienne" à côté naturellement de "vie nocturne londonienne" et, plus encore, "nuit londonienne".

Mots clés : français, français de France et français du Québec, anglicisme, genre, nightlife, vie nocturne, nuit parisienne.