dimanche 3 juin 2012

Synonyme(s) dans le Grand Dictionnaire terminologique


Parmi les nombreux défauts relevés dans le Grand Dictionnaire terminologique (GDT) de l'Office québécois de la langue française (j'en ai fait l'inventaire détaillé dans Main basse sur la langue : Idéologie et Interventionnisme linguistique au Québec, éd. Liber, Montréal, 2010), un des plus gênants pour l'utilisateur est le traitement, la plupart du temps insatisfaisant, de la synonymie et de la marque synonyme(s). Prenons l'exemple de la fiche "Marguerite" (2008). Voici ce qu'on peut lire dans le GDT :

"Marguerite
Définition :
Récipient perforé en acier inoxydable et doté de pieds, que l'on place dans une casserole au-dessus du niveau de l'eau pour y faire cuire des aliments à la vapeur.
Sous-entrée(s) :
synonyme(s)
panier cuit-vapeur n. m.
Note(s) :
La marguerite est constituée de panneaux qui se chevauchent et qui, en se dépliant, s'adaptent à la taille de la casserole.
Le terme marguerite est utilisé principalement au Québec.
Au pluriel, on écrira : des paniers cuit-vapeur."

Notons d'abord l'emploi du terme "casserole" qui, décidément, donne bien du mal aux terminologues du GDT, probablement à cause de l'emploi plus spontané en français québécois du terme "chaudron", qu'ils ont peut-être voulu éviter (voir mon billet intitulé "Les casseroles du Grand Dictionnaire terminologique"). Il est évident qu'une "marguerite" s'adapte non seulement à une "casserole", mais d'une manière générale à un "récipient", comme un faitout, une cocotte, etc. Cette approximation, navrante dans une fiche terminologique, serait donc en fait une sorte d'hypercorrection...

Notons ensuite que le rédacteur a manqué l'occasion de montrer sur quelle image est motivé le choix du terme "marguerite" quand il parle de "panneaux qui se chevauchent" pour décrire l'objet en question. Il a omis d'exploiter la métaphore à l'origine du terme en n'évoquant pas les "pétales" de la "marguerite" qui se déploient en "corolle" plus ou moins grande selon la taille du récipient.

Remarquons encore que, contrairement à ce que prétend le terminologue, sans dire sur quoi il se base, ni quel serait le terme employé ailleurs dans la Francophonie, le terme "marguerite" n'est pas "utilisé principalement au Québec". Il est courant en Europe comme l'attestent d'ailleurs les sites européens de vente d'ustensiles de cuisine. 

Voir par exemple :



Soulignons enfin, et surtout, que la fiche donne des renseignements incomplets et trompeurs en ce qui concerne la synonymie. Elle ne donne pas la hiérarchisation sémantique des termes. En effet elle ne cite que deux termes "marguerite" et "panier cuit-vapeur" et prétend que "panier cuit-vapeur" est synonyme de "marguerite". Or, c'est inexact.

Combiné cuit-vapeur ou cuiseur vapeur
Le terme "cuit-vapeur" est le terme le plus général. Il désigne un appareil ou l'élément d'un appareil qui permet la cuisson des aliments à la vapeur.

Le concept se subdivise en "ensemble" ou "combinés cuit-vapeur" et en "élément cuit-vapeur". Quand "cuit-vapeur" désigne un combiné ou un appareil cuit-vapeur, il a un synonyme, à savoir "cuiseur vapeur". Un exemple de combiné cuit-vapeur est le couscoussier, composé d'un panier cuit-vapeur et d'une sorte de faitout sur lequel repose le panier cuit-vapeur. Un exemple d'élément cuit-vapeur est le "panier cuit-vapeur".

panier cuit-vapeur passoire
La "marguerite" est un "élément cuit-vapeur" qui se pose au fond d'un récipient. Elle est parfois qualifiée d'"élément cuit-vapeur universel" du fait de sa fabrication semblable à des pétales qui s'adaptent à des récipients de toutes tailles, contrairement au "panier cuit-vapeur", qui n'a qu'une dimension.

panier cuit-vapeur marguerite
On le voit : on ne peut pas dire que "panier cuit-vapeur" est synonyme de "marguerite". En réalité, le champ sémantique s'organise de la manière suivante :

1) "cuit-vapeur" est le générique, l'hyperonyme; 2) "cuit-vapeur" se subdivise en "combiné cuit-vapeur" ou "cuiseur vapeur" et en "élément cuit-vapeur"; 3) un type d'"élément cuit-vapeur" est le "panier cuit-vapeur"; 4) un type de "panier cuit-vapeur" est la "marguerite".

En conclusion, si toute "marguerite" est un (type de) "panier cuit-vapeur", tout "panier cuit-vapeur" n'est pas une "marguerite"... 

Les deux termes ne sont donc pas synonymes...

Cela fait beaucoup d'approximations et d'inexactitudes pour un terme finalement très facile à traiter. Grâce à Internet, pour le professionnel de la langue, la solution est désormais à portée de quelques clics. Dans ces conditions, on se demande quelle est la valeur ajoutée d'une banque de données comme le GDT.

PS A propos de "casserole", je signale le billet de Jacques Maurais dans son blog intitulé "Linguistiquement correct" sur l'utilisation du terme pendant les évènements qui secouent le Québec à la suite de l'augmentation des droits de scolarité. Voir :

http://linguistiquement-correct.blogspot.fr/

1 commentaire:

  1. Que des gens du public prennent des raccourcis par paresse et utilisent indifféremment les termes "chaudron", "cocotte" ou "casserole", c'est une chose. Mais lorsque des salariés de l'OQLF prennent de tels raccourcis, c'est de l'incompétence crasse. Pas surprenant qu'ici, on "embarque" et on "débarque" sans avoir jamais pris le bateau... L'exemple de laisser-faire vient de haut.
    M. Champoux

    RépondreSupprimer